Le site de Yamal Peninsula Travel fut en ligne en Novembre 2011. La procédure pour obtenir des autorisations spéciales peut prendre plus de deux mois c’est pourquoi le premier voyage n’a pu avoir lieu avant Janvier 2012. Notre premier explorateur a été Ian Gillepsie, un anesthésiste de 54 ans originaire de Belfast en Irlande du Nord. Ci-dessous, vous trouverez ce qu’il a à dire sur son expérience. Puis, vous pourrez voir quelques photos de son voyage. Enfin, vous pourrez lire le commentaire de Cristian Barnett, ayant lui aussi voyagé avec Yamal Peninsula Travel.

“Ce fut le voyage de toute une vie! A force de recherches et de voyages Ed a un accès très privilégié auprès de nombreuses familles d’éleveurs de rennes dans la Péninsule de Yamal. Finalement, j’ai pu voyager et vivre avec l’une des plus traditionnelles sociétés tribales de cette planète. Ed a instauré une grande confiance et une relation amicale avec ces personnes, ainsi ils m’ont accueillis comme un ami de la famille (Ed est un ami de la famille!) et j’ai pu vivre en immersion totale dans leur culture, leur quotidien et leurs croyances spirituelles. Nous avons appris le métier d’éleveurs avec 10 000 rennes et nous avons même pu accéder à un site sacré Nenets, qui sont rarement accessibles aux étrangers. Les compétences organisationnelles de Ed nous ont permis de faire le long voyage en train, les trajet en véhicules tout-terrain et en traîneau pour rejoindre le campement d’éleveurs sans encombre – ce qui est un exploit en Russie, spécifiquement en Sibérie Arctique! Il parle couramment le Russe, sans quoi un voyageur ne peut même pas espérer obtenir le permis nécessaire pour visiter la région. Tout bien considéré, ce voyage est une expérience incroyable et m’a donné l’envie de revenir. Merci!”

 

Ian Gillespie from Ireland (Yamal Peninsula Travel's first client) and two Nenets children

Ian Gillespie d’Irlande (1er client de Yamal Peninsula Travel) et deux enfants Nenets

Edward Adrian-Vallance (far left), Ian Gillespie (Yamal Peninsula Travel's first client, 2nd from right) and Ed's Nenets friends

Edward Adrian-Vallance (tout à gauche), Ian Gillespie (premier client de Yamal Peninsula Travel, 2ème en partant de la droite) et les amis Nenets de Ed

 

Cristian Barnett est le second à avoir voyagé avec Yamal Peninsula Travel. Il est photographe ( ****http://www.crisbarnett.com**** ). Voici ce qu’il a écrit sur son voyage :

“En avril 2012, j’ai voyagé avec Ed pour passer du temps avec ces amis nomades, les Nenets de la Péninsule de Yamal. J’avais cherché comment je pouvais me rendre dans cette zone pour rencontrer les Nenets, mais avant de tomber sur Ed cette perspective semblait compromise. Ce fut une expérience extraordinaire de pouvoir passer du temps avec les Nenets, dans leur campement et de dormir dans une tchoum (une espèce de Yourte). Leur mode de vie a très peu changé depuis des centaines d’années et ce fut un privilège d’être témoin de leur vie au jour le jour. 

Voyager n’importe où, hors des sentiers battus n’est pas chose facile, mais Ed s’arrange de tout parfaitement. Après notre arrivée à Salekhard, nous avons pris immédiatement la direction de Yar Sale, en faisant une bonne partie du trajet sur une rivière gelée. A l’arrivée, nous avons tout juste eu le temps de prendre le thé avant de repartir en motoneige pour se rendre au campement. Le  but de mon voyage était de pouvoir photographier des personnes différentes, dans des endroits différents, dans les 55 km du Cercle Arctique, pas seulement les nomades Nenets mais aussi les Russes vivant dans les villes et les villages. Pour cette raison, Ed organisa un voyage de 10 jours partant de et revenant à Moscou : 2 nuits dans le camp des nomades Nenets, suivi d’une virée en traîneau à travers le golfe gelé de Ob pour passer la journée dans le festival annuel des éleveurs de rennes dans le village de Kutopyugan.

Par la suite, nous avons regagné le village de Yar Sale en traîneau, où nous avons passé deux jours à photographier les locaux avant de retourner dans la ville de Salekhard. Nous avons passé deux jours et demi à Salekhard : un jour dans la ville voisine de Labytnangi pour faire un reportage photo sur une sélection de sujets préparée par Ed, les pilotes d’aéroglisseurs, les chercheurs locaux, les journalistes, les représentants de minorités ethniques, un soldat, des musiciens locaux, un artiste… J’ai été vraiment impressionné non seulement par le nombre de personnes intéressantes qu’Ed m’a permis de rencontrer, mais aussi par la manière avec laquelle il communique et se comporte avec eux, qui met tout de suite à l’aise et nous a permis d’être chaleureusement accueilli partout. C’est souvent avec tristesse que nous avons du dire adieu à tous nos nouveaux amis.

En plus d’avoir pu remplir mon objectif de photographe, j’ai aimé voyager avec Ed car j’ai senti qu’il m’accompagnait et appréciait ce voyage et qu’il ne le faisait pas uniquement pour moi. C’est une distinction importante, car en général je voyage seul et ne supporte pas l’idée d’être trop entouré et sans flexibilité. Si vous aimer les vacances “all inclusive” (tout inclus), les croisières et les dîners avec buffet, ce voyage n’est pas fait pour vous. Mais, si vous aimez les voyages indépendants et que cela ne vous dérange pas de vivre à la dure, vous pourrez profiter d’une expérience et de la découverte de la vie locale (un choc culturel certain, une façon originale de se nourrir et vivre dans peu de confort).

Je pense qu’il aurait été possible de partir en Arctique seul, cependant je suis convaincu que sans l’aide d’Ed, je n’aurai pas profité d’un aussi agréable voyage et d’une expérience aussi enrichissante. Je n’aurai certainement pas pu passer de temps avec les nomades (essayer de les trouver seul!). Je recommande sincèrement Ed pour ce qui est sans aucun doute l’un des plus incroyables voyages que je n’ai jamais fait.”

Cristian Barnett and Nenets children on the Yamal Peninsula, April 2012

Cristian Barnett et les enfants Nenets dans la Péninsule de Yamal, Avril 2012

Après Cristian Barnett en Avril, l’été est arrivée et les déplacements en motoneige sont devenus impossibles. Le prochain invité de Yamal Peninsula Travel a été Charles-Louis Regiec en Novembre 2012. Voila ce qu’il raconte à propos de son voyage :

“La toundra du Yamal pendant l’hiver est une vraiment un lieu inhospitalier dans le monde, où vous devez faire face à des conditions météorologiques extrêmes, une absence total de confort et beaucoup de problèmes de transport. Cependant, la toundra, c’est aussi la bonté, la forcé et la dignité du peuple Nenets, une fascinante culture nomade et des paysages magnifiques, presque surnaturels. Les voyageurs indépendants qui s’intéressent aux peuples et à l’inattendu apprécieront fortement ce type d’aventure. C’est un endroit où vous découvrirez de nouvelles sensations et adorerez chaque seconde de votre séjour. 

Avec Ed, Nous avons pris un hélicoptère de Salekhard vers le village de Yar Sale où les nomades éleveurs de rennes sont venus à notre rencontre. Après avoir mis les vêtements traditionnels Nenets (qui sont le seul moyen de survivre là-bas en hiver), nous sommes partis pour une longue traversée en traîneaux jusqu’au campement plus au Nord. Pendant le trajet, nous avons pu admirer les aurores boréales et les étoiles filantes, mais nous avons aussi apprécié l’arrivée au campement pour un thé et un repas. 

Nous sommes restés dans le camp nomade quelques jours avant de le quitter avec une cinquantaine de nomades, 10 000 rennes et plus d’une centaine de traîneaux de bois fabriqués-main et tirés par les rennes. Nous avons passé toute la journée dehors dans un froid et un vent poignant. 

Ce voyage est possible grâce à la grande confiance qui existe entre Ed et les Nenets. Elle permet de garantir aux invités une opportunité de découvrir de près, le réel quotidien des nomades Nenets.”

Charles-Louis Regiec, Edward Adrian-Vallance and their Nenets hosts on the Yamal Peninsula, November 2012

Charles-Louis Regiec, Edward Adrian-Vallance et les hôtes Nenets dans la Péninsule de Yamal, Novembre 2012

Photo de Charles-Louis Regiec – ****facebook.com/charles.louis****

En Février 2013, Jongwoo Park, un photographe et réalisateur de Corée du Sud et son assistant Seongu Yuk, ont visité le Yamal avec yamalpeninsulatravel.com.

Voici ce qu’en dit Jongwoo:

“J’ai écris à Ed en expliquant mon désir de tourner un film sur les aurores boréales du Yamal. Il m’a recommandé la meilleure période de l’année pour ça et nous a emmené mon assistant et moi séjourner au camp nomade Nenets dans la toundra pendant 10 jours. Chaque nuit, nous avons pu assister au magnifique spectacle des aurores boréales. Durant la journée, nous avons photographié le quotidien des Nenets, comment ils élèvent les rennes, attrapent les rennes au lasso, changent de camp sur les “trains” de traîneaux de rennes, étranglent un rennes et ensuite mangent sa viande cru et boivent son sang directement extrait de la carcasse. Nous avons visité plusieurs camps de nomades de la région, et comme les rennes de différentes communautés s’étaient mélangés, il a fallu les séparer. C’était un véritable spectacle!

Nous avions aussi besoin de filmer un Nenets racontant les légendes liées aux aurores boréales du Yamal. Cela paraissait impossible, car seules les personnes agées qui ne parlent pas Russe connaissent encore ces légendes. Mais finalement, le dernier jour quand nous sommes rentrés au village de Yar Sale, Ed a trouvé une femme qui pourrait nous raconter les longues et très colorées légendes sur d’où viennent les aurores boréales.

Merci à tous pour votre aide! J’attends avec impatience mon prochain voyage dans le Yamal avec vous!”

Jongwoo Park on the Yamal Peninsula

Jongwoo Park dans la péninsule de Yamal

 

Seongu Yuk on the Yamal Peninsula

Seongu Yuk dans la péninsule de Yamal

Aussi en Février 2013, un groupe international de motards a participé a un événement appelé “The Ice Run” (La Course sur Glace). Ils ont parcouru 1800km dans le désert sibérien aux guidons d’anciennes motos soviétiques. Ils ont terminé leur parcours à Salekhard, la capitale de “Yamalo-Nenets Autonomous Region”. Je les ai accueilli à Salekhard à la fin de leur course. Voici ce qu’a dit l’organisateur :

“Ed m’a aidé en ce qui concerne toute la logistique pour l’arrivée de “l’adventurists’ Ice Run 2013″ , m’aidant comme un organisateur, dépanneur et bien sur interprète. Sa connaissance de la région de Salekhard, des coutumes, de la politique et des personnalités, a permis de faire avancer les choses, était inestimable. Ses compétences linguistiques sont sérieuses, me permettant d’avoir des conversations et des négociations poussées avec d’autres entrepreneurs et partenaires. Il était un membre actif de l’équipe, capable de s’adapter en fonction des changements, les gens ont fait des demandes inattendus et le challenge d’y répondre a été relevé. Il combine une vision saine concernant ce qui est «normal ici» et une compréhension des attentes et besoins des touristes et des voyageurs internationaux.”

Ice Runners at the finishing line ceremony in Salekhard organised by Edward Adrian-Vallance

Ice coureurs à la cérémonie d’arrivée à Salekhard organisée par Edward Adrian-Vallance

En Février et Mars 2013, Arman Alizad, la star de la série “Kill Arman” qui a été diffusé dans plus d’une centaine de pays, est venu dans le Yamal pour tourner un épisode d’une série pour Channel 4 en Finlande. Voici ce qu’il en dit :

“Ed nous a emmené dans un campement de nomades Nenets éleveurs de rennes dans la Péninsule du Yamal pour tourner un épisode d’une série, que nous devions réaliser pour Channel 4 en Finlande. Nous avons pu filmer d’incroyables scènes dans ces conditions extrêmes, cet environnement isolé et le partage de bons moments avec nos très accueillants hôtes. Ed est un guide étonnamment compétent et expérimenté qui avait toujours une longueur d’avance sur nos besoins en ce qui concerne les scènes que nous devions filmer.

Un mot d’avertissement – un voyage au Yamal n’est pas une ballade au parc. Nous devions passer plusieurs heures dehors dans des températures glaciales, voyager sur de long distance sur des motoneiges et dormir dans de froides tchoums (tentes).  C’est de loin le plus difficile des voyages que nous avons fait pour tourner cette série. Mais le Yamal et le voyage chez les Nenets, feront fondre votre coeur. Notre séjour est l’un des voyages dont je me rappellerai toute ma vie. Soyez prêt pour une folle expérience et une leçon d’une vie.”

En Avril 2013 Per Michelsen, un photographe de Norvège est venu dans la Péninsule de Yamal et dans l’Oural Polaire. Voici ce qu’il a à dire :

” En Avril 2013, Ed m’a organisé un voyage pour vivre avec les nomades Nenets éleveurs de rennes dans la Péninsule de Yamal et dans les montagnes de l’Oural Polaire. J’ai pleins de magnifiques photos, certaines avec un petit camp de deux ou trois tchoums, certaines d’un énorme camp avec 8 tchoums, 100 traîneaux et 10 000 rennes avec lesquels j’ai migré, certaines autres avec un camp de 3 tchoums dans les hauteurs de l’Oural Polaire. Atteindre ces populations traditionnelles nomades, totalement isolées, n’est pas simple, mais l’organisation de Ed était parfaite, merci beaucoup!”

Vous trouverez ici, le lien pour découvrir les ****photos de Per Michelsen de Yamal et de l’Oural polaire****.

Per Michelsen and a Nenets reindeer herder, Yamal Peninsula

Per Michelsen et un Nenets éleveurs de rennes, Péninsule de Yamal

En Septembre/Octobre 2013, Nicholas Drofiak m’a demandé d’organiser un voyage pour rencontrer la population Ket et la ville d’Igarka en Sibérie Central, située à 3 jours de train et 5 jours de bateau de Moscou. Voici ce qu’il a à dire :

“Ed était mon traducteur et mon guide durant le voyage que j’ai fait par voie terrestre de Moscou jusqu’à l’Yenisei arctique dans le  Nord de Krasnoyarsk Krai. Je suis un chercheur et un étudiant en doctorat. J’avais besoin d’effectuer certains entretiens assez complexes à la fois avec un linguiste Ket dans le village de Baklanikha, et avec le personnel du musée de la ville d’Igarka. Ed n’a pas été seulement là pour négocier la réservation des transports (impossible de trouver un endroit où dormir sans parler Russe), mais il a aussi pris le temps de lire le but de mes recherches. Une fois arrivés à Baklanikha, il avait compris et pouvait expliquer ce que je voulais faire : pas facile si on tient compte du fait que mon projet traite de linguistique et d’architecture et qu’il est en quelque sorte une oeuvre d’art. Je ne pouvais pas trouver quelqu’un de plus compétent pour voyager avec moi. De plus, nous avons tous les deux passés de très bon moments, entre le vaste ciel, les paysages de taïga et les très généreuses personnes que nous avons rencontrées. Un voyage incroyable. Merci, Ed.”

 

Terms of Service Privacy Policy Disclaimer Financial Protection © 2016 Argish LLC, a company registered in the Russian Federation, Office 4, Pom I, 29, Prospekt Vernadskogo, Moscow 119331, tel: +79104255571, email: ed@arcticrussiatravel.